A.F.L.A.P.A.

Association Franco-Laotienne d’Aide aux Personnes Aveugles

Archive pour la catégorie 'Presentation'


PRESENTATION DE NOTRE ASSOCIATION

21 août, 2010
Presentation | Pas de réponses »

L’Association Franco-Laotienne d’Aide aux Personnes Aveugles (A.F.L.A.P.A.), officiellement créée le 19 janvier 2000, a pour but d’apporter une aide humanitaire et matérielle aux institutions qui, au Laos, font en sorte que les personnes aveugles puissent devenir autonomes et espérer un jour occuper une place dans la société.

Certains de ses membres, dont la présidente, Aurore Berthout, sont aveugles, et d’autres laotiens. Ces derniers nous ont mis en contact avec l’hôpital ophtalmologique de Thong-Pong, village situé à 8 km de Vientiane, la capitale. Le Docteur Vithoune Visonnavong, directeur de celui-ci, a créé, en 1995, avec l’aide d’une association hollandaise, un internat qui, actuellement, accueille 56 enfants et adolescents aveugles et mal-voyants de 3 à 25 ans (le “Home of Light”).

Nous contacter : Aurore & Dominique BERTHOUT  04 42 65 98 94 ou Aurore BERTHOUT 07 87 62 54 24

Nous écrire : 

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message :
Vous mettre en copie (CC)
 

NOS DERNIERES ACTIVITES AU LAOS

1 août, 2010
Presentation | Pas de réponses »

1.  PRESENCE AUPRES DES ENFANTS AVEUGLES:

Courant 2005, nous avons rencontré sur Auriol Catherine Poncet, qui est une psychomotricienne à la retraite. Elle est allée, trois années de suite en hiver, passer du temps auprès des enfants, afin de leur proposer quelques activités relatives à sa spécialité. Ses contacts avec les enfants et les membres du personnel ont été très bons.

Dans le cadre de la « Guilde Européenne du Raid », en 2006, nous a été proposée une possibilité, pour des jeunes, de partir en été auprès des enfants, afin de proposer sur place des activités d’éveil aux petits, des cours de langues aux grands, des sorties, des jeux… Ils ont aussi effectué quelques achats, mais leur rôle consiste surtout à être présents auprès des enfants durant la période des vacances estivales, qui durent deux mois, jusqu’à présents inoccupés. Durant l’été 2006, sont partis 6 participants en juillet et 5 en août. L’un d’entre eux nous a mis en contact, sur place en septembre, avec Pierre, un jeune homme qui est resté trois mois au Laos et qui est allé jouer avec les enfants plusieurs fois par semaine.

Six jeunes sont partis en août 2007. L’un d’eux est professeur de locomotion pour des enfants aveugles en France. Ils se sont tous mobilisés pour récolter, et acheter, en France, du matériel spécialisé et autres objets utiles, mais introuvables au Laos. L’internat finance leurs frais sur place (hébergement, nourriture…), avec notre aide. Vous pouvez consulter, sur le net, leur blog: http:\\homeoflight.over-blog.com.

Deux équipes sont parties pour l’été 2008. Leur blog: http:\\missionlaos2008.over-blog.com

En juillet 2007, sont parties quatre étudiantes en médecine de Reims. Elles ont emporté des tablettes pour écrire  et du matériel à dessins spécifique offert par la Commission Solidarité Internationale de l’association « Voir ensemble ». Elles-mêmes avaient acheté et collecté du matériel spécialisé. Elles ont proposé de nombreuses activités aux enfants. Vous pouvez consulter le détail de leur action sur le net: http://solidaritelaos.free.fr/.

Lorsque nous étions au Laos, en septembre 2006, nous avions contacté la nouvelle présidente de l’association « Vientiane Accueil ». Elle est venue avec une autre dame accompagnée de sa fille Emilie. Emilie est venue au Laos pour n’y rester qu’un an et souhaite devenir éducatrice. Durant notre séjour, nous ne l’avons pas revue mais nous savons que pendant l’année scolaire qui a suivi, elle est venue jouer avec les enfants une fois par semaine.

Nous avions aussi pris contact avec l’association « Agir abcd » et, grâce à elle, en janvier 2007, est parti au Laos un kinésithérapeute formé aux techniques de la locomotion. Jean-Claude Dubois a réalisé un important travail avec le personnel et les enfants du « Home of light ». Il leur a enseigné l’utilisation de la canne blanche et a travaillé sur la question de l’évacuation des ordures du centre.
Son travail a été poursuivi par l’équipe d’août 2007 de la Guilde Européenne du Raid.
En février 2007, « Agir abcd » a aussi envoyé Louis Chaize, opticien en retraite.

Enfin, nous avons rencontré une musicologue qui organisera un atelier de spécialisation aux techniques musicales (car plusieurs de nos jeunes ont de réels talents musicaux, qu’ils pourraient utiliser professionnellement plus tard) en novembre 2008.

2. NOS AUTRES ACTIONS AU LAOS

Nous avons aussi:

-organisé des fêtes au sein du centre.
-organisé des sorties, en louant notamment deux fois un car en septembre 2006, afin d’emmener les enfants et le personnel à la campagne, au bord d’une rivière, au marché, dans des lieux sacrés et au zoo, où ils ont pu « faire des tours » à dos d’éléphant. D’autres sorties ont été également organisées par les jeunes gens de cet été.
-réparé les jeux d’extérieur,
-fait de nombreux achats sur place (lait, fruits, médicaments, produits d’entretien et de toilette, vaisselle, néons, jouets…),
-fait vidanger les fosses septiques,
-fait réviser le véhicule de l’internat,
-renouvelé les vêtements et uniformes scolaires,
-acheté une grosse machine à laver, des meubles de rangement,
-    fait réparer les 4 réfrigérateurs.

Par ailleurs, en septembre 2006, nous avons gagné une bourse de l’ambassade de France à Vientiane pour cent heures de cours de Français, que nous avons offerte à la directrice du centre, Manilay.

Nous avions aussi rencontré la directrice de la Bibliothèque Nationale du Laos, qui nous a promis d’enregistrer sur cassettes des contes pour enfants, ainsi que des cours de langue (Français et Anglais), qui serviront pour le laboratoire de langues envoyé par le conteneur de 2005. Pierre Kotzamanidis et Monsieur Soun-Vang ont assuré des réparations sur ce laboratoire, qui avait un peu souffert du voyage.Actuellement, il est utilisé par les équipes de jeunes en été.

Nous avons rencontré sur place, en septembre 2006, Luc Janssens, chef d’entreprise français installé en Californie, qui connaît bien le Dr Vithoune, de part sa profession, et qui envisageait de financer, à hauteur de 50.000 $, une extension du « Home of Light ». Ce projet, malgré quelques problèmes entre ces deux personnes, a finit par aboutir durant le printemps 2008, et nous espérons une salle destinée à notre laboratoire de langues, qui pourrait servir tout autant aux enfants qu’aux étudiants en ophtalmologie du Dr Vithoune.

Un nouveau dortoir pour les filles, une nouvelle cuisine, de nouvelles douches et des bureaux supplémentaires ont été créés dans un nouveau bâtiment, qui a pris place à côté de l’édifice principal.

Cela pourrait permettre aussi d’héberger des projets, dont nous partageons avec le Dr Vithoune leur espoir de concrétisation, permettant aux plus âgés des pensionnaires du centre d’exercer une profession artisanale (objets en papier, feuilles de papier décoré, massages. En effet, les années passent, et nos enfants deviennent de jeunes adultes, pour le tiers d’entre eux actuellement. Il convient donc de songer à leur entrée dans la vie active. Une autre piste, développée par le Dr Vithoune, est de travailler dans l’informatique. Nous avons aussi pensé au secteur du tourisme: certains jeunes ont de réelles capacités musicales et pourraient former un orchestre de musiques traditionnelles, tels que l’on en trouve dans les hôtels et restaurants de Vientiane. Deux d’entre eux ont entamé, grâce à « Enfants d’Asie », une formation à l’Ecole Nationale de Musique.

Aurore et Dominique ont aussi prospecté les boutiques d’artisanat de Vientiane, qui seraient susceptibles d’écouler des produits fabriqués par nos jeunes auprès des touristes. Notamment, un Français, Michel Saada, tient une échoppe d’objets de grande qualité en bois et de produits à base de coco, et emploie des personnes handicapées motrices pour les fabriquer. Il pourra employer aussi des aveugles, dès lors que ceux-ci posséderont un minimum de capacité à entrer dans le monde du travail.

Ils ont aussi eu de nombreux contacts, en septembre 2006, avec les différents services du ministère de l’Education, le secrétariat du ministre de l’Education, le Centre National de Recherches Pédagogiques, le Centre National de Réhabilitation des Personnes Handicapées, le service éducatif de la Ville de Vientiane. Tous nous ont accordés un accueil chaleureux et sont intéressés par le développement d’un projet de formation des personnels des centres accueillant des enfants sourds et aveugles, tel que défini avec le GREF. Nous avons reçu un accord écrit du ministère de l’Education.
Toutefois, il ne semble pas possible de compter sur des moyens financiers débloqués par les autorités laotiennes, qui préfèrent attendre que l’argent vienne de l’étranger. Ce projet n’aboutira donc que si nous réunissons les fonds nécessaires, récoltés pour l’instant seulement à hauteur de 50%.

Présentation de l’A.F.L.A.P.A.

19 octobre, 2009
Presentation | Pas de réponses »

 

PRESENTATION DE NOTRE ASSOCIATION

L’Association Franco-Laotienne d’Aide aux Personnes Aveugles (A.F.L.A.P.A.), officiellement créée le 19 janvier 2000, a pour but d’apporter une aide humanitaire et matérielle aux institutions qui, au Laos, font en sorte que les personnes aveugles puissent devenir autonomes et espérer un jour occuper une place dans la société.

Certain s de ses membres, dont la présidente, Aurore Berthout, sont aveugles, et d’autres laotiens. Ces derniers nous ont mis en contact avec l’hôpital ophtalmologique de Thong-Pong, village situé à 8 km de Vientiane, la capitale. Le Docteur Vithoune Visonnavong, directeur de celui-ci, a créé, en 1995, avec l’aide d’une association hollandaise, un internat qui, actuellement, accueille 56 enfants et adolescents aveugles et mal-voyants de 3 à 25 ans (le « Home of Light »).

Orphelinat

Le docteur Vithoune Visonnavong est aussi le responsable de tous les services d’ophtalmologie du Laos, ainsi que le représentant des trois pays de l’Indochine auprès de l’OMS, en particulier pour ce qui concerne le plan « Vision 2020″.

 

 

Sur place, outre les nombreux achats destinés à la vie quotidienne que nous réalisons à chacune de nos missions, en avril 2002, nous avons élaboré un programme d’action et de développement avec le docteur Vithoune.

Depuis, l’une de nos actions a consisté à préparer un envoi de matériel pédagogique spécialisé pour les aveugles et d’ustensiles de soins ophtalmologiques. Un conteneur de 30 m3 est parti en mars 2005 et nous sommes allés sur place en distribuer le contenu en avril. Entre-temps, en Novembre 2003, Aurore Berthout et Madame Bernier, l’une de nos bénévoles, sont parties un mois auprès des enfants pour leur proposer des activités psycho-motrices. Aurore et Dominique  Berthout sont repartis au Laos en 2006 afin de rencontrer les chefs de cabinet de différents ministères et organismes laotiens liés à l’éducation des enfants aveugles (ministère de la Santé, ministère de l’Education, Centre National de Recherche Pédagogique, Bibliothèque Nationale, Service de l’Education de la Ville de Vientiane, Centre National de Réhabilitation des Personnes Handicapées, écoles, collèges et lycée accueillant des élèves aveugles et mal-voyants à Vientiane, université nationale de Don-Dok) et leur soumettre notre actuel projet: mettre en place une formation des personnels des centres et établissements scolaires accueillant des enfants atteints de handicaps sensoriels  au sujet des spécificités de leur éducation.

 

Par ailleurs, depuis la création de notre association, nous avons cherché à mettre en place des actions communes avec d’autres structures oeuvrant au Laos.

C’est ainsi que nous sommes en contacts réguliers avec la directrice de l’association hollandaise « Dark and Light », qui finance en partie le « Home of Light », afin de coordonner nos actions et financements.

Avec l’association « Enfants d’Asie », nous avons mis en place un système de parrainage collectif. Chaque « parrain » verse une somme mensuelle (généralement 25 euros), destinée à améliorer la vie quotidienne des pensionnaires de l’internat et à assurer leur scolarisation. En effet, la moitié environ de ceux-ci est scolarisée en milieu ordinaire, de l’école primaire à l’université (deux personnes seulement pour l’instant dans cette dernière), les autres n’ayant pas la possibilité de l’être, du fait de handicaps associés, et notamment de retards mentaux.

 

Grâce à « Santé France Laos », nous pouvons envoyer du matériel ophtalmologique, tandis que l’association « Voir ensemble » nous offre du matériel spécifique aux aveugles (tablettes d’écriture Braille, bandes dymo…).

 

C’est avec le GREF (Groupement des Retraités de l’Education sans Frontières) que nous mettons au point le projet de formation des personnels. Deux psycho-motriciennes en retraite assureront cette formation à Vientiane, dès que nous aurons complété le budget nécessaire à cette mission.

 

L’association « AGIR abcd » a mis à notre disposition des retraités ayant des compétences professionnelles intéressantes dans le cadre de notre action: opticien, psycho-motriciens, formateurs à la pratique de la canne blanche.

 

La « Guilde Européennne du Raid » envoie chaque été des équipes d’étudiants, dont la fonction est d’assurer une animation et des cours de soutien durant les très longues grandes vacances, qui durent deux mois et demi au Laos.

Visible & Invisible |
Droit 2 Naitre |
La vie vaut la peine d'être... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Chronique d'une Greffe...
| liseuse
| COURS DU BLOC B